Annaba : Les estivants n’ont pas attendu leur réouverture

Les plages prises d’assaut

15 Aoû 2020
540 fois

C’est aujourd’hui l’ouverture officielle des plages autorisées à la baignade. Officiellement, car en réalité elles ont été déjà  prises d’assaut depuis quelques jours avec un rush d’estivants, ne se souciant nullement des recommandations pour la lutte contre le coronavirus, malgré la présence des gendarmes sur les lieux tel que nous l’avons constaté à La Caroube Les grandes chaleurs de ce début du mois d’août ont exacerbé cette envie de prendre de l’air, devenue plus que nécessaire pour une large partie de la population. La balle est donc dans le camp de la population qui doit prendre ses responsabilités quand aux mesures de luttes contre le covid19. Les services de sécurité, les éléments de la Protection civile et les brigades sanitaires ambulantes dépêchés sur les lieux auront du pain sur la planche pour faire respecter le protocole sanitaire mis en place. Ces plages seront prises d’assaut par les vacanciers venus des quatre coins du pays notamment ceux des wilayas limitrophes. Ces derniers qui attendaient avec impatience ce moment pour se baigner et prendre un bain de soleil vont le faire de gaieté de cœur et goûter ainsi aux plaisirs de la mer. Ce n’est donc ni une sinécure ni une mince affaire pour ces corps constitués qui veillent à la fois à la santé et sur la sécurité des baigneuses et baigneurs. Des contrôles seront opérés à l’entrée des plages et tout contrevenant sera interdit d’accès ou renvoyé. Les mesures préventives instaurées par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus doivent être appliquées à la lettre par les estivants au niveau de toutes les plages. Les gestes barrières et surtout la distanciation sociale seront de mise. « Je ne vais pas jouer avec le feu. Quand je vais à la plage, je prendrai toutes mes précautions. D’ailleurs, j’ai averti ma femme et mes enfants que le coronavirus n’est pas de la rigolade. Je leur ai dit qu’il est omniprésent là où ils iront même s’ils prendront leur bain à l’air libre », a dit Mostefa, 58 ans, à propos de l’ouverture des plages. Par ailleurs, la contribution des associations est largement souhaitée pour sensibiliser les estivants sur le respect du protocole sanitaire mis en place et l’obligation du port de la bavette. Aussi, les membres des différentes associations devront sillonner ces plages où ils se chargeront de la distribution des bavettes et des dépliants ainsi que des prospectus portant application des mesures préventives aux estivants. « Les baigneurs devront éviter de louer les tables et les chaises car leur location n’est pas souhaitable en cette période de pandémie», a conclu Mostefa.  A voir les plages noires de monde, avec un déplacement de population de toutes les wilayas limitrophes, il est fort à parier que les contaminations vont augmenter.

Nejmedine Zéroug

Dernière modification le samedi, 15 août 2020 16:08
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85