Demi-finale retour de la ligue des Champions d’Afrique

L’Aigle noir en conquérant à Lumambashi…

28 Sep 2014
153 fois

Le onze phare  de la capitale des Hauts-Plateaux qui  a trouvé les ressources pour  remporter  la première manche de la demi-finale de la LDC sans son indéfectible public sanctionné pour mauvais comportements durant la phase des poules , aura cet après-midi à livrer une grande bataille à Lumambashi où il est   attendu de pied ferme par les hommes de  Carteron qui bénéficieront à l’occasion  du  public , du climat et du gri-gri , des facteurs incontournables dans les stades africains . Les points précités sont connus par  les sétifiens qui s’attendent à une  explication  délicate et musclée. Les Noir et Blanc qui avaient la possibilité  de boucler la première étape avec une marge sécurisante, entameront la deuxième manche  avec un léger avantage et aussi et surtout  la hantise du but encaissé. : « Il est vrai qu’un but d’écart, entaché par le but encaissé à domicile n’est pas une marge suffisante en Afrique où tout est possible, le collectif qui a une belle carte à jouer n’est pas dispose à lâcher prise. D’autant plus qu’il n’est pas loin d’une historique finale de LDC. N’étant pas obligé de faire le jeu, on doit profiter du moindre espace laissé libre par l’adversaire qui se découvrira. On doit en outre mettre à profit la pression qui pèsera sur les épaules des Congolais qui essayeront de marquer dès l’entame du match. Pour contrer les dessins et objectifs de l’adversaire, on doit garder notre sang froid, notamment durant le premier quart-d’heure du match dont l’issue sourira au mieux préparé psychologiquement et tactiquement »  dira le gardien du onze, Sofiane Khediria qui aura,  à l’instar de ses camarades,  fort à faire. Son jeune camarade, Akram Djahnit, le métronome de l’équipe abonde dans le même sens : « Nous sommes conscients que la rencontre sera difficile. Les gars partent avec un avantage psychologique d’un but qu’on ne doit pas négliger. Il est vrai que bon nombre de facteurs plaident en faveur du TPM qui n’est plus l’ogre des dernières années. IL suffit de bien négocier le début et les moments importants du match pour que le doute s’installe dans le camp adverse. On n’a pas le droit de s’arrêter à quelques encablures de l’étape finale » dira  avec un certain optimisme, le maitre à jouer des ententistes qui ne sont pas disposés à lâcher prise. Elément important dans l’équation, l’arbitrage qui leur a joué un vilain tour lors du match aller inquiète les noir et blanc qui croisent les doigts. Le coach ententiste, Khierredine Madoui, ne cachent d’ailleurs pas ses appréhensions : « je ne vous cache pas , je crains l’arbitrage maison qui peut à tout moment donner une autre tournure à la rencontre .Pour éviter toute mauvaise surprise , on a mis en garde nos joueurs qui ne doivent pas tomber dans ce piège , notre principale inconnue pour la circonstance » dira non une certaine crainte le coach ententiste qui ne va pas chambouler son équipe . Il ne le fera pas pour des raisons tactiques ou techniques, l’absence de certains joueurs blessés et d’autres non qualifiés pour ces joutes, l’oblige à emprunter une telle démarche.  Les Noir et Blanc qui se sont entrainés hier à l’heure du match, et ce, sous une chaleur plus ou moins torride, débuteront la partie  avec presque le même effectif. Souffrant, le jeune lamri cédera sa place à Zerara qui a fait l’impasse sur la première manche. Le dispositif tactique ne sera certainement pas le même, l’aigle noir qui ne va pas ouvrir le jeu, prônera la prudence. Madoui qui misera sur un entrejeu renforcé, optera pour des contres, la précieuse  arme des setifiens qui disposent de moyens et de potentialités pour relever cet énième défi…. 

Autour du match 

-Les Ententistes  ont rallié la ville de Lumambashi située à 2 000 kms de la capitale Congolaise Kinshasa jeudi soir, à bord d’un avion spécial dont les frais ont été réglés par les services du Premier ministère.  C’est  après un éreintant voyage de huit heures de vol que,  les hommes de Madoui ont posé pied sur le tarmac de l’aéroport de Lumambashi. 

-Comprenant 44 membres dont plusieurs dirigeants, la délégation setifienne qui a pris le départ à partir de l’aéroport de Constantine sachant que celui de Sétif est fermé pour des travaux de rénovation de sa piste, a emmené dans ses bagages des produits alimentaires , des jus et de l’eau minérale , rien que pour éviter de mauvaises surprises 

-La rencontre d’aujourd’hui est la sixième entre les deux formations qui ont à leur actif une victoire, une défaite et trois nuls. A Très grand enjeu, la 6e confrontation est très importante pour ces deux vieilles connaissances, notamment pour les sétifiens qui voudraient disputer une finale de LDC, dans  sa  nouvelle version… 

-Le stade Kamalondo qui sera plein à craquer d’autant plus que les 20 000 Billets qui sont proposés entre 5et 500dollars l’unité ont été entièrement écoulés, abritera à l’occasion la 12e demi-finale de coupe africaine, disputées par le Tout puissant Mazembé, détenteur de la LDC en 2009 et 2012  

-La confrontation qui débutera à 14 heures (heure algérienne) et 15 heures locales sera dirigée par un trio Egyptien, dirigé par  Jihad Zaghoul Grisha qui n’aura pas la tâche facile à diriger des débats qui s’annoncent difficiles et indécis… 

- Juste après la rencontre, la   96e  des  ententistes dans les compétitions africaines (coupe de la CAF et LDC), les hommes de Madoui reprendront le vol qui aura couté la bagatelle de 24 millions de dinars … 

-En plus des honneurs, les participants au carré d’AS seront bien rémunérés. Les formations dont l’aventure s’arrête en demi-finale percevront un chèque de 665 000 Dollars (plus de 7milliards de centimes algériens). Le finaliste empochera pas moins de 950 000 dollars. Le gros lot d’une valeur de 1425 000 Dollars sera réservé au vainqueur de l’édition qui aura l’insigne honneur de disputer la coupe du monde des clubs champions… 

M Bendahmane. 

Dernière modification le samedi, 27 septembre 2014 19:02
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85