Agriculture

La wilaya de mila aux premières loges

26 Nov 2020
785 fois

 Les résultats  enregistrés  en matière d’agriculture  sont l’illustration édifiante  d’une wilaya  qui voit grand  et qui avance  à grand pas  dans ce domaine , eu égard  aux  taux de production réalisée , la propulsant  aux  premières loges à l’échelle nationale  . Preuve en est  que la wilaya de Mila  a atteint, au titre  de la  dernière campagne moissons-battages, , une production record dépassant les 2.6 millions de tonnes de céréales. La culture de l’ail n’est pas en reste de cet essor dès lors que la production a atteint le seuil d’un million de quintaux en 2020. Les autres cultures telles que les légumes secs , l’avoine , l’oignon et autres cultures maraichères connaissent une ascension fulgurante encouragée par les facilités bancaires prônées par les pouvoirs publics et la mise en service des deux périmètres irrigués de Oued Athmania et de Téléghma A cela vient s’ajouter le bassin laitier en pleine expansion et l’élevage bovin et ovin qui occupe une place de choix eu égard à la spécifité de la région et à la qualité de ses terres s’étendant sur une superficie globale de 348 mille hectares, dont plus de 315 mille hectares de SAT, près de 237 hectares de SAU (Superficie agricole utile) et 21 956 hectares de parcours. Toute auréolée de son titre de capitale de l’eau depuis la réalisation du barrage Béni Haroun le plus grand et le plus important ouvrage hydraulique d’Algérie d’une capacité de stockage d’un milliard de mètres cubes, Mila est en passe de devenir une wilaya à vocation agricole amplement méritée. De par cet immense foncier agricole, Mila se veut une région céréalière par excellence et ambitionne à contribuer à une autosuffisance nationale en cette filière. Le soutien accordé au secteur agricole par l’État via les diverses programmes menés par le ministère de tutelle, a généré un engouement pour cette activité prépondérante. Au secteur privé, pas moins de 14 668 exploitations et 336 concessions ont été enregistrées. La population active a vu une augmentation tangible avoisinant les 57 200, dont 19 694 agriculteurs et 7 associations. Les pacages et parcours sont appelés à améliorer le rendement, après que le processus d’irrigation des périmètres du bassin de Téléghma, sur une superficie de 4 447 hectares soit mis en exploitation dans sa première tranche, outre le reste des infrastructures hydriques, à l’image des 306 forages, les barrages, les 928 puits, les 234 bassins d’accumulation ainsi que 589 km de pistes agricoles en cours de réalisation. Les chiffres livrés par les services concernés de l’agriculture affirment les résultats concrets des efforts consentis. La production céréalière a dépassé les 2 .6 millions de quintaux de blé à l’issue de la dernière campagne moisson-battage sur la superficie emblavée de 107 mille hectares. À souligner que la production des légumes secs a dépassé le seuil des 40 840 q, dont 26 155 q de lentilles (70%), alors que celle des légumes a été de l’ordre de 703 589 q, dont plus de 600 000 q de pommes de terre. L’autre maillon fort de l’agriculture à Mila est très certainement l’oléiculture pratiquée essentiellement dans la zone des piémonts, au nord de la wilaya, sur une superficie de 11 000 ha, la filière a pourvu le marché national en 2019 de 1 800 000 litres d’huile et de 110 000 q d’olives de table. La filière de culture des légumes secs a réalisé une récolte de plus de 5000 quintaux sur une superficie exploitée de plus de 3000 hectares. La culture maraîchère ne cesse aussi de voir de meilleurs jours quant à la hausse de sa production frôlant près de 2 millions de quintaux. Par ailleurs, le tubercule de pomme de terre, un créneau plausiblement réussi dans la wilaya et investi même par des agriculteurs venant d’autres wilayas. Une superficie de 1 867 hectares a été exploitée dans cette filière et pas moins de 704 957 quintaux ont été récoltés. Les aides et les facilités offertes aux agriculteurs des régions rurales et montagneuses sont pour beaucoup dans la promotion de l’arboriculture et la création d’un patrimoine arboricole de plus de 103 538 arbres fruitiers sur un vaste verger de 2 211 hectares. Disposant de toutes les conditions favorables à l’élevage animal, la wilaya de Mila continue d’approvisionner le marché national en produits agricoles d’origine animale. La filière laitière et l’investissement en agro-alimentaire, notamment les laiteries et les usines de transformation de lait y trouvent une source inépuisable de cette matière première. Cela revient à la croissance du cheptel existant et ayant atteint les 479 800 têtes, dont 94 105 bovines, 34 5847 ovines et 39 848 caprines, qui a contribué à une production laitière dépassant les 126 millions de litres, dont 34 millions de litres issus de la collecte, non seulement elle couvre les besoins locaux en cette matière, mais participe à combler les déficits au niveau de sept wilayas de l’Est. Notre source affirme, en effet, qu’une importante proportion du lait produit localement est exportée vers les wilayas de Constantine, Batna, Sétif, Béjaïa, Annaba, M’sila et Oum El-Bouaghi ainsi que 146 194 quintaux de viandes rouges et 187 505 quintaux de viandes blanches. La filière avicole, quant à elle, a enregistré une flopée avec 8723 000 sujets de poulet de chair (y compris la dinde) et 840 000 de poules pondeuses ayant généré plus de 248 millions d’œufs.

Berkane S.

Dernière modification le mercredi, 25 novembre 2020 20:44
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85