Souk-Ahras : Transport scolaire

Les élèves de Sidi Fredj livrés à eux-mêmes

12 Sep 2017
108 fois

A peine la rentrée scolaire effectuée que déjà les parents d’élèves de la commune frontalière de Sidi Fredj se mettent à dénoncer le sempiternel problème auquel demeurent confrontés désespérément leurs rejetons, à savoir celui de l’absence de transport scolaire. «Nos enfants continuent à compter sur eux-mêmes pour joindre leurs établissements scolaires et cela coûte pour certains d’entre eux plusieurs kilomètres de trotte en aller et retour. Les plus chanceux sont pris en auto-stop avec toutefois les risques que cela peut leur valoir quand il s’agit d’automobilistes étrangers à la région. Beaucoup de filles ont été obligées sous la pression de leurs familles d’interrompre leur scolarité pour des raisons de sécurité. Nous avons frappé à toutes les portes pour tenter d’obtenir gain de cause à ce sujet mais en vain car les responsables auxquels nous nous sommes adressés jusque-là ne semblent aucunement se soucier de cette intenable situation qui perdure au détriment de nos progénitures lassées de l’incessant pénible parcours. En temps sec, cela est à la rigueur tolérable mais durant la période des pluies et des vents, c’est un véritable calvaire que vivent nos enfants surtout les plus petits qui éprouvent les pires difficultés à rallier leurs écoles. Ca ne peut pas continuer comme ça, il faut nous trouver une solution...», s’est exprimé un père de famille résidant en zone périphérique. Dans une de ses dernières déclarations, Mme Benghebrit, la ministre de l’Education, a rappelé que le transport scolaire et la cantine sont à la charge des communes et n’a pas hésité par ailleurs à charger les maires, du moins les récalcitrants d’entre eux, leur reprochant de fuir leur responsabilité devant une telle obligation. On aura tout vu malheureusement concernant ces deux missions, des élèves qui sont transportés comme du cheptel dans des camions à ridelles ou encore dans des remorques de tracteurs sans aucune mesure de sécurité, des potaches rongeant leur frein devant des cantines en panne d’eau, des réserves de provisions dans ces mêmes cantines peuplées de rats, etc. Le plus pathétique dans tout cela, c’est le tableau de ce parent d’élève qui, pour épargner à son jeune fils scolarisé dans une école rurale lointaine les aléas du transport et de la restauration, l’accompagne à dos de mulet non sans le munir d’une gibecière pleine de  toutes sortes d’aliments faits maison.

Hamid Fraga

Dernière modification le lundi, 11 septembre 2017 20:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85