Souk-Ahras: Session spéciale du baccalauréat

74,32 % de défections

16 Juil 2017
124 fois

Un taux d’absence global  de 74,32% a été enregistré à la session spéciale du baccalauréat au niveau de la wilaya de Souk-Ahras, a-t-on appris. Jeudi, au premier jour des épreuves qui vont se poursuivre jusqu’à mardi pour certaines filières, des classes d’examen étaient presque vides accueillant un nombre très restreint de candidats, parfois  deux ou trois seulement, a-t-on signalé. Quatre centres au niveau du chef-lieu de la wilaya  ont été retenus pour recevoir les 1. 133 candidats recensés absents lors de la session normale de juin entre candidats scolarisés et candidats libres, à savoir les lycées Rabahi Nouar et Ahmed Loulou et les CEM Behidji Mansour et Kadi Med Larbi totalisant 60 salles d’examen et l’encadrement est représenté par 150 surveillants et 4 observateurs, a-t-on précisé. Finalement, sur les 128 candidats scolarisés, 70 ne se sont pas présentés, soit un taux de défection de 54,69% alors que sur les 1 005 candidats libres, ont été portés absents 772, soit un taux de défections de 76,82%. L’épreuve du matin du premier jour fut consacrée à la discipline de la littérature arabe pour les filières des mathématiques et à celle des mathématiques pour les filières de la littérature arabe, de la philosophie et des langues étrangères. Quant à l’épreuve de l’après-midi, elle fut réservée à la discipline des sciences religieuses pour l’ensemble des filières, selon M. Nechad Abdelbaki, chef de service des examens et des concours à la direction de l’éducation. D’importants moyens ont été mobilisés pour assurer le maximum de succès à cette session décidée en haut lieu dans la précipitation sachant surtout que l’on a fait revenir les enseignants qui étaient déjà partis en vacances, ce qui n’était pas évident. Beaucoup d’interrogations se télescopent concernant cette session que d’aucuns considèrent comme une prime à la médiocrité. Le fort taux d’absence national enregistré est la preuve irréfutable du bricolage qui est en train d’être érigé en mode de gestion dans notre pays, estime-t-on dans les milieux mêmes du secteur dont d’anciens cadres sont sortis de leur silence pour exprimer leur indignation et leur désappointement quant à la dégradation des valeurs intrinsèques du système scolaire qui, déplorent-ils, en est arrivé à ôter au diplôme le plus noble et le plus convoité presque toute son essence académique comme clé principale à l’accès aux études supérieures qui déterminent l’avenir scientifique et technique des nations.

Hamid Fraga

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85