Tizi-Ouzou : un mort et plusieurs blessés

Dix villages cernés par le feu, l’armée mobilisée

13 Juil 2017
201 fois

La canicule qui avait sévi avant-hier mardi et  aidée  qu’elle était par des vents forts et  chauds avait eu pour conséquence de provoquer plus de 50 départs de feu dans la wilaya de Tizi-Ouzou. 50 départs de feu dont une quarantaine de manière simultanée qui ont durement éprouvé les  soldats du feu. L’importance et l’étendue de ces incendies ont fait que la protection civile a été contrainte  de faire appel au soutien en moyens humains et matériels des   services des forêts ,  de l'ADE, des APC , des entreprises locales et des citoyens. Mais aussi de l’ANP qui a mobilisé pratiquement tous ses hommes même ceux qui étaient en opération. Malgré tous ces moyens déployés, les incendies ont tout de même provoqué  la mort d’un citoyen âgé de 64 ans du village de Ait-Rahmoune dans la commune de Ait-Yahia Moussa.  Cet homme a été surpris par les flammes alors qu’il tentait de  les éteindre avec les éléments de la protection civile et l’ANP. Evacué sur l’hôpital  de Draa-El Mizan, il succombera à ses brûlures au  cours de son transfert. Des flammes qui ont aussi fait deux autres brûlés et de nombreuses personnes incommodées par les fumées. Des incendies dont les plus importants ont été enregistrés outre Ait-Yahia Moussa dans 15 autres localités  Tizi- Ghenif, Draa el Mizan, Iferhounene, Tigzir , Beni Douala,Tizi Ouzou,Ait Khellili, Tizi Rached , Mkira, Azazga, Boghni, Mechtras, Maatkas, Iflisen et Ait Agouacha.   Des flammes  qui ont aussi touché au moins une dizaine de maisons en détruisant partiellement au moins quatre à Tizi-Rached mais aussi des dizaines de poulaillers, des étables et des écuries. Alors que près d’un millier d’hectares du couvert végétal  et  plus de 3000 oliviers et arbres fruitiers ont   été  aussi consumés par les flammes. Des flammes qui ont affecté même le réseau de transport de l’énergie électrique plongeant ainsi des villages entiers dans le noir. Des dégâts si importants qu’il a été difficile hier pour la commission mixte de les évaluer avec précision. Enfin il est à noter que durant la journée de mardi la station de la radio locale était absente des ondes du fait de la détérioration de certains de ses émetteurs. Le feu est arrivé dans cette localité à partir de la commune limitrophe de Mkira, poussé par le vent chaud qui souffle depuis hier sur la région et en une vingtaine de minutes tout s’est embrasé. Plus d’une dizaine de villages à savoir Ait Ouacif, Ait Rahmoune, Chirifi, Tarikt, Ibousaidene, Akham Lahdj, Lazaib, Afir, Imaksnen, Ait Attela, Ait Slimane, Djbel Amar Moussa, et Izemouren se sont retrouvés encerclés par le feu, indique le P/APC. L’ANP se mobilise pour protéger la population Dans cette lutte contre les flammes, l’Armée nationale populaire (ANP) est intervenue aux côtés des services de l’APC, de la protection civile, de la gendarmerie nationale, de la conservation des forêts et de particuliers pour faire face aux incendies et protéger les villageois. Les températures qui ont dépassées les 45 degrés Celsius, ajouté au vent chaud et au massif broussailleux parsemé d’herbe sèche de cette localité, ont rendu la tâche extrêmement difficile aux agents du feu. Les flammes ne cessaient d’être attisées et dispersées par le vent, selon les témoignages recueillis sur place.En sortant du siège de l’APC, une vingtaine de minutes plus tard, l'on constate avec stupéfaction que la petite colonne de fumée blanche aperçue à l’arrivée de la délégation s’est transformée en un énorme et épais nuage noir et en une poignée de minutes des flammes gigantesques menacent les villages Rabets, Tachtiouin, Imoulak et Afir et avancent dangereusement vers le lycée. La décision de la délégation de l’APW de se rendre à Ait Rahmoune pour présenter ses condoléances à la famille de la victime décédée, qui a été brûlé en tentant de sauver ses bêtes, selon des témoignages, a été annulée au regard de cette situation à très haut risque. La route vers ce hameau étant devenue un véritable brasier.

Fawzi Ali  

Dernière modification le mercredi, 12 juillet 2017 19:38
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85