L’album édité par Buda Musique sera dans les bacs en décembre 2019

Les chansons de Hamdi Benani revisitées par Mehdi de Speed Caravan

12 Nov 2019
1048 fois

Jouer du Malouf annabi sur fond de musique Hard Rock et inversement est possible. Marier ce genre musical cher à des générations éprises de qassayed aux sonorités furieuses du Oud électrique d’un musicien de la trempe de Mehdi Haddab, l’est aussi. La preuve en est donnée pour celui qui a pu écouter et savourer le récent opus de 4 morceaux réalisé par Hamdi Benani et Mehdi de Speed Caravan. Dès les premières notes, on est agréablement surpris par ce mélange aussi improbable que contre nature pour les puristes de la musique andalouse. Mieux, l’alchimie fonctionne tant et si bien que l’on est transporté par les couleurs nouvelles et audacieuses qui sont imprimées à l’intro « Koursi Zidane », à «Ya Nass j’ratli Gharayeb » ou encore à « Achek memhoun » et jusqu’à l’étonnant Istikhbar qui conclut ce coup d’essai édité par les studios Benani. Un coup de maitre qui donne un avant-gout de ce que promet l’album de 11 titres qu’a accepté de signer le célèbre et non moins avisé éditeur parisien de musique internationale Buda. Un album qui se décline en format 33 tours et qui a été enregistré à Annaba et à Montreuil, nous confie discrètement Bertrand Furic, le directeur de l’Institut français d’Annaba, où a eu lieu la première rencontre de Mehdi Haddab et le maitre du Malouf annabi, un certain jour de novembre 2016. De passage à Annaba, à l’époque, pour présenter le nouvel album de Speed Caravan, Mehdi Haddab avait demandé à rencontrer Hamdi Benani et l’avait invité à monter sur scène, pour lui témoigner son respect. La relation a été ainsi tissée et entretenue puisque depuis ce jour les deux artistes se sont rencontrés à maintes reprises. Au printemps 2017, lorsque l’homme au violon blanc prend connaissance des arrangements et des retouches électro beat que le leader de Speed Caravan apporte à certaines de ses chansons, les métamorphosant. Ces retouches savantes séduisent le maitre annabi, qui n’a jamais oublié qu’il a débuté sa carrière comme chanteur de variétés et de rock avant de se consacrer au malouf. Il accepte alors de se prêter à l’aventure musicale à laquelle l’invite Mehdi, au risque d’effaroucher les irréductibles du genre andalou, qui ne manqueront pas de qualifier cette incartade comme une véritable hérésie. S’ensuivirent cette tournée à travers l’Algérie qu’ils firent ensemble en octobre 2018 et ce premier concert parisien que produit pour eux le fameux théâtre « Le cabaret sauvage » en coordination avec l’Institut du Monde Arabe en décembre de la même année, qui furent de véritables succès. Et ce n’est qu’un début, car Hamdi Benani n’est pas du tout gêné par le coup de speed que prend sa carrière, bien au contraire… L’album est édité par l’Institut Français d’Algérie qui s’associe pour la première fois avec des musiciens et une maison de disques pour produire un album.

N.K

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Plus dans cette catégorie : « Réel engouement des jeunes aux JACM

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85