Le chanteur Idir entamera sa grande tournée nationale le 19 janvier

07 Jan 2018
511 fois

Le célèbre chanteur kabyle Idir ne tardera pas à revenir en Algérie pour une série de concerts dans plusieurs villes, sous l’égide de l’Office national des droits d’auteurs (ONDA). Visiblement stimulé par la réussite de ses ‘‘retrouvailles’’ avec le public algérien jeudi et vendredi derniers à la Coupole Mohamed-Boudiaf, au complexe olympique du 5-Juillet à Alger, ce grand artiste, qui a fait connaître à travers le monde le chant et la culture berbères, va entamer sa tournée nationale le 19 janvier courant. Selon une source proche du chanteur sollicitée par Algeriepatriotique, Idir se produira dans neuf villes du pays. Il s’agit de Constantine, Batna, Bouira, Oran, Tlemcen, Mostaganem, Tamanrasset, Ghardaïa et Tizi Ouzou. Les organisateurs n’ont pas encore choisi la ville par laquelle il va entamer cette tournée mais savent déjà dans quelle ville elle sera achevée. En effet, Idir terminera sa tournée dans la ville de Tizi Ouzou. La durée de cette tournée à travers le pays n’est pas encore déterminée car elle se fera en parallèle avec sa tournée internationale qu’il entamera le 13 janvier à Bruxelles et qu’il terminera le 22 juin à Moissac, en France. Après une longue absence de trente-huit ans, Idir a donc retrouvé la scène algérienne, avec deux concerts à la Coupole à guichets fermés. Deux concerts qui ont été un franc succès et qui ont démontré le degré de notoriété de ce chanteur, qui a toujours milité par la chanson pour les libertés, pour l’émancipation de la femme mais aussi et, surtout, pour tamazight. Par ses anciens tubes qui émanent du fond des âges, Idir a ébloui son public. Sa chanson A Vava Inuba a fait le tour du monde, traduite et chantée en une vingtaine de langues. Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, né en 1949 à Aït Lahcène, à 35 km de la ville de Tizi Ouzou, a fait une dizaine d’albums qui ont toujours connu un grand succès. Le dernier en date est sorti en 2015. Intitulé Ici et ailleurs, cet album constitue un hommage du chanteur lui-même à son enfance. «Avec le temps vient ce moment important où l’on sent confusément qu’il faut faire le chemin à l’envers pour se sentir totalement rassemblé, unifié, pacifié. Les chansons populaires sont ainsi toutes les routes qui le ramènent à son berceau de paix et d’identité», lit-on dans la présentation de son nouvel album par lequel Idir opère un pèlerinage musical en donnant «une leçon et un bel exemple de ce que peut être l’ouverture dans un monde où tout semble être déterminé par le désir du repli.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85