Longtemps contrarié par la maladie

Tebboune reprend la main sur son agenda

20 Fév 2021
409 fois

Libération des détenus d’opinion, remaniement du gouvernement et organisation de législatives anticipées. Telles sont les trois principales annonces portées à la connaissance des Algériens par le discours prononcé jeudi soir par Abdelmadjid Tebboune. Le président de la République, qui est apparu légèrement amoindri par sa seconde hospitalisation en Allemagne, a affiché clairement son intention de reprendre la main sur un agenda contrarié par ses « ennuis » de santé. « Nous devions nous rencontrer pour le premier anniversaire de mon élection à la présidence », a-t-il dit, « mais la maladie en a décidé autrement », a-t-il ajouté. Rendant hommage aux martyrs de la révolution de libération nationale, que l’Algérie commémore le 18 février de chaque année et dénonçant sans les identifier ceux qui veulent « vendre » la patrie, le chef de L’Etat est entré dans le vif du sujet en annonçant la dissolution de l’actuelle APN et la tenue d’élections législatives, mais sans préciser aucune échéance. L’annonce a été accueillie favorablement par Abderrazak Makri, Abdelaziz Belaid et Abdelkader Bengrina. Certains observateurs y ont vu de la précipitation, estimant que le président de la République aurait dû fixer la date du prochain scrutin ; cela aurait eu le mérite de signer automatiquement la dissolution des deux chambres du parlement. Sofiane Djilali, qui avait été reçu en audience à la Présidence, avait bien évoqué le mois de juin. Abdelmadjid Tebboune a assuré toutefois que « le prochain parlement sera élu sous le strict contrôle de l’autorité indépendante des élections, loin de toute interventionnisme de l’administration y compris du président. Le chef de l’Etat a donné corps par la suite à une appréciation assez mitigée, alors qu’il était en partance pour l’Allemagne, sur la prestation du gouvernement, en décidant de remanier dans les 48 heures une partie d’un Exécutif plombé qui n’a plus d’emprise sur de nombreux secteurs. « Ce remaniement concernera des secteurs qui enregistrent des déficits dans leur gestion ressentis par les citoyens et nous-mêmes », a-t-il dit. Le jour même, des médecins manifestaient à Bouira pour lui rappeler ses engagements. L’écho des réclamations de ces centaines de soignants, qui n’ont pas encore touché la prime Covid, qu’il a instituée, lui est certainement parvenu, tout comme les divergences opposant certains membres du comité scientifique au ministre de la Santé. La pénurie des liquidités qui persiste, la hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité, la montée au créneau des syndicats de l’Education, la situation chaotique des cités universitaires et l’inertie de l’appareil administratif. Et ce n’est qu’un aperçu des déficits ressentis ! Intervenant quatre jours avant le deuxième anniversaire du Hirak « authentique et béni », selon sa propre formulation, il a annoncé la libération des détenus d’opinion ; entre 55 et 60, selon ses estimations. Hier à la mi-journée, des informations ont fait état de la libération d’une dizaine à Tamanrasset, Bordj Bou-Arréridj, Saïda, Tébessa, In Salah, Chlef, Alger, Oued Souf, M’sila et Tlemcen. « En tout, entre 55 et 60 personnes rejoindront à partir de ce soir ou demain (vendredi NDLR) leurs familles », a-t-il promis, sans divulguer de noms. A signaler enfin que le président de la République n’a pas été bien servi par une prise en charge technique de son image, loin d’être à la hauteur. C’est à se demander ce que fait le service de la communication attaché à la Présidence !

Mohamed Mebarki

Dernière modification le vendredi, 19 février 2021 20:49
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85