Pour assurer l’immunité collective

20 millions d’Algériens à vacciner

18 Jan 2021
343 fois

L’Algérie sera-t-elle au rendez-vous pour le début de la campagne de vaccination, fixée au mois de janvier ? « Je pense que le vaccin sera au rendez-vous ce mois-ci. Mais il faut toujours s’attendre probablement aux éventualités d’un retard indépendant de notre volonté », a déclaré le professeur Kamel Senhadji, affirmant que « les contrats ont été signés, l’enregistrement a été effectué au niveau de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques. Créée par décret présidentiel en juin dernier en tant qu’ « institution d’observation, de concertation, de veille stratégique, d’orientation et d’alerte en matière de sécurité sanitaire », l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) est responsable au premier degré de tous les aspects liés à la sécurité des vaccins anti-Covid que l’Algérie s’apprête à acquérir prochainement. Son président, le professeur Kamel Senhadji, qu’il n’est nul besoin de présenter, est tout à fait conscient du rôle stratégique de l’instance qu’il dirige, particulièrement en cette période très sensible que les Algériens appréhendent avec beaucoup d’anxiété, en raison des multiples incertitudes à propos de l’innocuité d’un vaccin, mis au point en moins de 6 mois, dont ils ignorent les effets. A ce sujet, le président de l’ANSS se veut rassurant et s’emploie à transmettre ses convictions scientifiques, tout en prenant soin de ne pas trop s’avancer par rapport aux aspects dépassant le cadre et les prérogatives de l’institution qu’il préside. Dans un entretien accordé à TSA, il a passé en revue le rôle de l’ANSS dans la campagne de vaccination contre la Covid-19, le respect du calendrier vaccinal et l’efficacité des vaccins commandés par l’Algérie. « L’Agence nationale de sécurité sanitaire a déjà eu un rôle détaillé et fouillé sur l’efficacité et la sécurité du vaccin (…) L’Agence est fortement impliquée quant aux aspects liés à la sécurité des vaccins, avec un groupe de travail composé essentiellement de spécialistes en immunologie qui ont décortiqué dans le détail la dizaine de vaccins en course », a-t-il affirmé. Le professeur a fait savoir, par ailleurs, que l’ANSS a « déjà fait un travail d’étude de sécurité et d’efficacité du vaccin russe Spoutnik V, qui a été autorisé et enregistré depuis peu en Algérie». En un mot, il a exhorté les Algériens à se faire vacciner sans crainte », assurant que l’Agence va faire de même pour le vaccin chinois qui a été proposé à l’achat ». Certes, il ne l’a pas exprimé de façon explicite, mais son insistance sur le travail accompli ou qui va l’être par l’ANSS, le laisse entendre. L’ANSS « regardera les aspects d’efficacité et de réponse immunitaire, voir si le vaccin peut remplir son rôle quant à la défense et à l’élimination de l’infection par le coronavirus, et aussi par rapport à la sécurité qui peut en résulter et qu’on doit observer lors de cette vaccination, en particulier les effets secondaires», a-t-il souligné. En ce qui concerne le délai entre l’administration de la première dose et la seconde, le professeur Kamel Senhadji a estimé qu’il sera de 21 jours aussi bien pour le vaccin russe que pour le vaccin chinois. Entre les deux injections, « des contrôles d’études d’efficacité sur un certain nombre de patients, comme un échantillon pour être étudié plus en détail seront effectués », a-t-il détaillé, mentionnant que « les données recueillies serviront à alimenter la base de données localement, en plus des études qui sont fournies par les Russes et les Chinois ». Selon lui, il faut vacciner au moins une vingtaine de millions de personnes. « Il va falloir avoir des cadences de vaccination très élevées », a-t-il préconisé, estimant que « si on vaccine 100 000 personnes par jour, la campagne de vaccination va durer jusqu’à la fin de l’année ». A propos de l’immunité collective, il l’a évalué à 50%, même si l’idéal selon lui est d’atteindre 70%.

 Mohamed Mebarki

Dernière modification le dimanche, 17 janvier 2021 20:53
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85