Ouverture de la session parlementaire de printemps  

L’APN en comité de soutien à Bouteflika

04 Mar 2014
3414 fois

L’ambiance électorale qui baigne actuellement le climat politique a déteint hier sur les travaux de l’APN, à l’occasion de l’ouverture de la session de printemps. Et pour cause, les députés de la majorité en  ont profité pour exprimer leur soutien à la candidature du président Bouteflika pour un quatrième mandat. Dans une standing ovation, visiblement préparée, les représentants du FLN, RND et  Indépendants ont scandé à gorges déployées « Bouteflika Raissouna », « oui à la stabilité, oui à la continuité », des slogans ponctués par des mains battant sur les pupitres. Une ambiance qui a au moins le mérite de trancher avec la rigueur du protocole. « C’est une attitude normale et légitime de notre part qui découle de la position de nos partis politiques qui ont déjà exprimé leurs soutiens à la candidature du président Bouteflika, mais aujourd’hui nous l’avons fait en tant que députés du peuple », réagit  Abdaoui Mohamed Salah, député du FLN. Son collègue du RND, Aoufi Rabah, approuve la standing ovation faite à la candidature du président Bouteflika qui est pour lui « l’homme que la situation actuelle exige pour l’Algérie ». Ces deux députés ont été cités par le site Algérien1.com. Le spectacle n’a pas été du goût des députés de l’AAV dont les voix, désapprobatrices, ont été noyées dans la multitude de la majorité. Mais à la fin de la séance, les députés de l’AAV ont rédigé un communiqué dans lequel ils ont exprimé leur « indignation » quant à l'approche faite par le gouvernement du prochain scrutin. Pour les députés de l’AAV, leurs collègues de la majorité « se sont transformés en comité de soutien au président Bouteflika, en utilisant les institutions de l’Etat ». Pour les députés islamistes, la prise de position ainsi affichée « est une preuve que les institutions de la républiques sont mises déjà au service d’un candidat, ce qui est une autre preuve de la fraude qui a déjà commencé ». Enfin, les même députés ont invité le bureau de l’Assemblée à faire cesser la violation du règlement intérieur  de l’APN et le non- respect de la Constitution ». Les députés du Parti des  Travailleurs ont affiché une neutralité visible. Ils n’ont ni applaudi, ni chahuté. Leurs collègues du FFS ont fait mieux : ils ont tout simplement fait l’impasse sur la séance, considérant qu’il s’agit d’une cérémonie protocolaire sans ordre du jour. « Nous entamons une nouvelle session et le Parlement continue à avoir un rendement maigre refusant tous les débats de fond et sérieux qui intéressent la société", explique le FFS dans un communiqué. Mais il faut dire que Ould Khélifa, qui fait partie du comité de campagne de Bouteflika avait déjà donné le ton dans son allocution d’ouverture, en déclarant  que l'Algérie qui accueillera dans quelques semaines, un "autre printemps", est devenue une "référence" en matière de réformes et un "modèle" de sécurité et de stabilité. Dans une allusion à Bouteflika, le président de l’APN ajoutera que l'Algérie accueillera dans quelques semaines "un autre printemps pour une Algérie fidèle à celui qui l'a servie avec dévouement, celui qui lui a consacré une grande partie de sa vie et qui a répondu présent à son appel afin de la délivrer d'un conflit dévastateur en réconciliant tous ses enfants, à celui qui a restitué à notre Etat sa place de choix parmi les nations" continuant sur sa lancée, Ould Khélifa fait valoir que  c'est grâce au chef de l'Etat que l'Algérie est devenue une "référence en matière de réformes, d'élargissement de la base démocratique et un modèle de sécurité et de stabilité dans un environnement régional qui connait des troubles et dont certains pays sont considérés comme étant en situation d'échec et un contexte international qui subit une crise économique et financière depuis quelques années." En somme, un plaidoyer du président de l’APN pour Bouteflika. Façon de lui renvoyer l’ascenseur, car c’est bien à Bouteflika que Ould Khélifa doit son arrivée à la tête de la chambre basse.  

Omar Zekri



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85