Constantine

Nouvelle flambée de violence à Ali Mendjeli

12 Jan 2014
4756 fois

Les actes de violences ont repris, vendredi et samedi à l’UV 14 de la nouvelle ville Ali Mendjeli et alors que l’on dénombre une dizaine de blessés, la population de cette unité de voisinage a barré la route menant à Aïn Smara pour exprimer son ras-le-bol et réclamer l’intervention des pouvoirs publics « pour la débarrasser des éléments perturbateurs extrêmement nocifs. Comme à chaque fois depuis plusieurs mois, cela a commence, vendredipar des jets de pierres entre les partisans des deux camps, ceux de Fedj Errih contre ceux de Oued El Had dont ce n’est pas le premier affrontement. Mais très vite, au cours de la même journée les choses se sont envenimées avec un regain de violence de part et d’autres jusqu’à devenir de véritables batailles rangées. Au cours de cette journée qui n’est pas la première en date, les jets de pierre ont fait place aux cocktails Molotov lancés du  haut de certains immeubles ou à partir des fenêtres et balcons. C’est ainsi que, selon nos sources, deux logements ont connu un début d’incendie. Selon les pompiers contactés par nos soins, ce sont les colonnes de compteurs électriques qui ont pris feu dans quelques immeubles. La tombée de la nuit a amené une certaine accalmie mais le lendemain, samedi matin, les affrontements ont repris de plus belle avec des saccages de voitures et de biens publics. Hier, à midi, l’UV 14 était toujours le siège de violences entre des éléments généralement très jeunes, très excités et décidés à en découdre davantage. Pendant ce temps, des groupes de citoyens issus de l’UV 14 et d’autres UV avoisinantes sont descendus dans la rue et ont carrément barré la route conduisant à Aïn Smara. Ils réclamaient l’intervention des forces de l’ordre pour mettre fin à ces dépassements épisodiques à répétitions devenus intolérables pour la majorité des habitants qui se « sont toujours désolidarisés de ces bandes de fauteurs de troubles » qui attisent la haine et la violence gratuitement.  La cellule de veille de la protection civile dont le siège est à la nouvelle ville Ali Mendjeli contactée par nos soins, hier avant midi, nous dira que la situation était des plus confuses. « Ni les pompiers, ni les forces de l’ordre n’ont pu avoir accès à l’UV 14. Ces mêmes responsables ajouteront qu’une « femme enceinte doit être évacuée en urgence, mais il nous est  impossible d’accéder pour prendre en charge et évacuer ce cas d’urgence vers l’hôpital ». De son coté, le professeur Aberkane, le P/APC du Khroub, a déclaré par téléphone qu’il était intervenu vendredi soir pour tenter de calmer les deux parties antagonistes issues de Fedj Errih et de Oued El Had sans plus. La vérité est que ces affrontements ne sont pas récents. Ils remontent à l’année 2013 et sont montés de plusieurs crans avec le match de football pour l’accession à la coupe du monde entre l’Algérie et le Burkina quand les effusions de joie ont vite dégénérées en règlement de compte entre les deux clans rivaux. Les forces de l’ordre sont intervenues à chaque fois et des interpellations ont été faites touchant une dizaine de casseurs. Mais apparemment, rien n’y fait puisque cette violence à fleur de peau est devenue cyclique. Peut-être faudrait-il aller au fond des choses et détacher le nœud gordien entre les plus extrémistes de ces deux groupes « condamnés à s’entendre et à vivre ensemble ? » comme le dira le professeur Aberkane.

Dernière modification le samedi, 11 janvier 2014 19:45
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85