Attaque terroriste de Tiguentourine

Le MAE dénonce la manipulation des médias étrangers

11 Jan 2014
3630 fois

Le ministère algérien des Affaires étrangèrs a réagi fermement aux lectures biaisées, voire accusatrices de certains médias français par rapport à l’attaque terroriste de Tiguentourine dont le premier anniversaire vient tout juste d’être «célébré». La chaîne française TF1 est certainement la cible prioritaire de la diplomatie algérienne pour avoir «pondu» un reportage digne d’une mise en accusation de l’armée algérienne. Tout au long de ce document, loin d’être innocent, la chaîne française tente maladroitement de faire croire que l’intervention des forces spéciales de l’ANP au mieux, était mal préparée, au pire carrément mal menée. En creux, le reportage de TF1 jette la suspicion sur l’assaut de l’armée algérienne contre le commando terroriste qui était à deux doigts de faire sauter tout le complexe pétrolier-gazier de Aïn Amenas avec des centaines de personnes prises en otages. Si pour de nombreux observateurs internationaux, l’ANP a agi avec professionnalisme et a pu éviter le pire, TF1 ne partage pas ce point de vue. Le reportage laisse entendre ainsi que l’armée algérienne s’est précipitée provoquant la mort de 60 personnes dont des ressortissants étrangers. Un très mauvais «cadeau» à l’occasion du premier anniversaire de l’attaque terroriste de Tiguentourine. En clair, la France ne croit pas la version des faits telle que présentée par les autorités algériennes. Cette mise en accusation a évidemment soulevé l’ire du MAE qui évoque une «agitation tendancieuse» de certains médias étrangers. «Nous déplorons l’agitation tendancieuse de certains médias étrangers autour de l’anniversaire du lâche attentat terroriste perpétré contre le complexe gazier de Tiguentourine», a indiqué M. Amar Belani dans une déclaration reçue jeudi soir à notre rédaction. «Nous rejetons vigoureusement les présentations biaisées et les allégations absurdes émises par ces médias qui, de parti pris en préjugés, en viennent quasiment à disculper les auteurs de cet odieux attentat terroriste et à faire d’une bande de criminels, sans foi ni loi, des interlocuteurs potentiels avec lesquels il y aurait matière à négociation», ajoute encore le porte-parole du MAE. Il en veut d’autant plus que, d’après lui, l’intervention des forces de sécurité algériennes «était impérative pour sauver des centaines de vies humaines et pour protéger un site  stratégique que les terroristes projetaient de faire exploser». Amar Belani n’a pas manqué de souligner que cette action, «décisive était marquée du sceau du professionnalisme et elle répond à la nécessité impérieuse de préserver la  souveraineté et l’intégrité de notre pays, qui ne saurait, en aucune manière, devenir l’otage des forces du mal et de la destruction». Le porte-parole du MAE n’a pas manqué de s’interroger sur «les desseins de ceux qui veulent occulter le fait que la responsabilité des décès, (…), est entièrement imputable aux terroristes et semer le doute sur le succès d’une opération militaire, des plus complexes, qui a été unanimement reconnue par la communauté internationale comme étant la riposte la plus adaptée face à un véritable acte de guerre lâchement commis contre un Etat et un peuple qui resteront intransigeants face au terrorisme».

Hamid Merakchi

Dernière modification le samedi, 11 janvier 2014 00:52
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85