Cap sur les législatives

01 Mar 2021
3519 fois

Les observateurs commençaient à se poser des questions et à se demander s’il n’y avait pas anguille sous roche par rapport à la publication du décret de dissolution de l’Assemblée dans le journal officiel, alors que la décision de dissolution était prise par le président le 18 février dans son adresse à la Nation. C’est désormais chose faite, le décret en question a été publié hier, dans le Journal officiel de la République algérienne (JORA) dans sa dernière édition, avec cette précision que « la mesure prendra effet à partir du 1er mars ». Désormais, les choses sont plus claires, car on sait à peu près quand les algériens se rendront aux urnes pour élire leurs futurs députés, en attendant la convocation officielle du corps électoral par le président Tebboune En vertu de l’article 151 de la nouvelle Constitution adoptée lors du référendum du 1er novembre 2020, les législatives devraient être convoquées dans les 90 jours qui suivent la publication de la dissolution dans le JORA. En comptant à partir de ce lundi 1er mars, les 90 jours visés par l’article nous mènent au samedi 29 mai qui pourrait être le jour du rendez-vous avec les urnes pour les législatives anticipées. Rachid Lerari, professeur de droit constitutionnel à l’université d’Alger, a indiqué, citant la Constitution, que le délai pourrait être prolongé de trois mois en cas de force majeure, période pendant laquelle le président de la République continuera de gouverner par ordonance. Dimanche matin, le député islamiste Benkhelaf a publié sur sa page facebook un post indiquant que « malgré la dissolution de l’APN par le président de la République, les députés continuent de vaquer à leurs obligations, en raison de la non publication du décret de dissolution dans le journal officiel » « Les députés continuent de s’occuper des affaires en rapport avec la vie des citoyens en prenant des contacts avec les parties chargées de leur prise en charge » ajoute ce député qui va devoir, pour de vrai, quitter son bureau pour retourner dans son patelin s’il veut briguer un autre mandat, à l’occasion des prochaines législatives. Avec la publication du décret de dissolution, c’est une autre étape qui est franchie dans le processus électoral qui a commencé avec l’annonce des législatives anticipées, la révision de la loi portant mode électoral, avec les propositions d’amendements des partis politiques, puis la consultation de certains partis par le président, au lendemain de son retour d’Allemagne. Dans les prochains jours sera annoncée une révision des listes électorales, une mission dévolue exclusivement à l’ANIE en attendant la convocation du corps électoral.

 H.Khellifi 

Dernière modification le dimanche, 28 février 2021 20:53
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85