Importation des véhicules

Pourquoi Ferhat Ait Ali joue à cache-cache ?

20 Jan 2021
730 fois

Le très sensible dossier de l’importation des véhicules a connu avant-hier soir un nouveau tournant dans le parcours sinueux et opaque qui lui est imprimé par le ministre de l’Industrie Ferhat Ait Ali Braham. Dimanche passé, les Algériens ont attendu vainement jusque tard dans la nuit pour connaitre la liste des concessionnaires dont les dossiers ont obtenu le feu vert du Comité technique. Ce n’est finalement qu’avant-hier soir que le ministère de l’Industrie a daigné communiquer sur le dossier en annonçant que quatre concessionnaires ont obtenu l’autorisation d’importation des véhicules neufs. «Sur avis du comité technique chargé de l’examen et du suivi des dossiers relatifs à l’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs, le Ministre de l’Industrie, Monsieur Ferhat Ait Ali Braham, a procédé à la signature d’autorisations provisoires pour quatre concessionnaires», dit le communiqué. Le même comité «a notifié des levées de réserves pour quatre autres concessionnaires» et «un avis défavorable pour deux concessionnaires ayant la possibilité de présenter un recours à la commission dans les délais réglementaires», ajoute le communiqué. Le ministère de l’industrie a assuré que «cette première partie des dossiers déposés à ce jour, sera suivie par d’autres dossiers présentés au comité, par ordre d’arrivée et selon la catégorie de véhicules au titre desquels la demande est formulée». Et que seront traités tous les dossiers arrivés au ministère de l’Industrie, dans les mêmes règles et délais, au fur et à mesure de leur présentation sans autre restriction que la conformité aux lois et règlements». Le plus drôle ou dramatique dans le communiqué du ministère est que les noms des quatre heureux concessionnaires ne sont pas révélés. «Les notifications de décisions sont destinées uniquement aux intéressés et ne sont pas portées à la connaissance du public», précise le communiqué qui surprend plus d’un. Du coup, on se pose légitimement la question de savoir pourquoi le ministre de l’Industrie garde secret les noms des quatre concessionnaires. A croire qu’il s’agit d’un secret-défense ! En procédant de cette façon, au lieu de jouer la carte de transparence, Ferhat Ait Ali Braham ne fait que renforcer les doutes, les suspicions sur sa manière de gérer ce dossier dans lequel il s’est visiblement mêlé les pinceaux au point de devenir un des ministres les plus décriés et dont l’opinion via les réseaux sociaux réclame le départ. D’ailleurs, le ministre devra s’expliquer demain devant les membres du conseil de la Nation, dans le cadre des traditionnelles questions orales aux membres du gouvernement. Abdelwahab Benzaim, sénateur FLN, qui s’est emparé de ce dossier reproche au ministre et plus largement au gouvernement d’avoir abandonné, unilatéralement l’option d’importation des véhicules de moins de trois ans, une disposition votée par la majorité des députés. Benzaim qui n’hésite pas à parler d’« outrage » fait au Parlement, estime que la décision du gouvernement d’accorder des autorisations d’importation aura des effets désastreux sur les réserves de devises, puisque le Trésor public devra débloquer une enveloppe de 2 milliards de dollars, au moment où chaque dollar vaut son pesant d’or pour l’Algérie.

H.Khellifi

Dernière modification le mardi, 19 janvier 2021 21:10
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85