Batna

Les Aurès face au danger des Fake News

21 Avr 2020
637 fois

Dans la wilaya de Batna, comme partout ailleurs, les policiers et les gendarmes traitent chaque mois des dizaines d’affaires courantes dont la majorité sont axées autour de vols et d’agressions physiques envers autrui. Cependant et avec l’évolution des technologies modernes et l’utilisation à outrance du Facebook, de nouveaux forfaits à savoir les fausses informations et les propos mensongers ont petit à petit pris forme pour proliférer et prendre la dimension d’un phénomène de société touchant aussi, bien de simples citoyens, que des organismes et institutions publics. Pour faire face à cet état de fait, l’Algérie s’est dotée de moyens matériels sophistiqués et a procédé à la création de brigades spéciales chargées la lutte contre la cybercriminalité. Des auteurs de diffamations, d’accusations gratuites, d’atteinte à la vie privée, de contrevérités et de mensonges ont pour certains été poursuivis en justice alors que d’autres cachés derrière leurs écrans activent toujours. Semblant n’avoir pour unique travail que de diffuser des nouvelles aux fondements douteux, ils misent sur la crédulité de citoyens vulnérables. Ainsi, exploitant rumeurs au sujet de malfaiteurs ayant acheté avec des faux billets de grandes quantités de produits alimentaires, des diffuseurs de Fake News ont publié sur facebook, des écrits alertant la population sur une pénurie imminente d’huile et de sucre, ce qui a provoqué un véritable rush sur les épiceries et les supérettes. Heureusement que les espaces commerciaux ont été réapprovisionnés rapidement, ce qui a calmé les gens. D’autres cas de figure de statistiques fabriquées de toutes pièces, sont à relever au sujet de la position de l’Algérie qu’ils classent en première position du nombre de décès au coronavirus dans le monde. Ce qui est absurde. Comme ils classent l’Algérie en dernière position en matière de développement derrière des Etats en grande difficulté dont certains sont malheureusement ravagés par des conflits armés ouverts. Ternir l’image du pays, semer la confusion au sein de la société, installer le doute et couper tout potentiel lien de confiance à large échelle ne sont autres que des messages tendant à créer un déséquilibre social latent. Des appels ont été, récemment, lancés par la wilaya de Batna, à destination des utilisateurs des réseaux sociaux les appelant à donner des informations vraies et d’éviter de dérouter l’opinion publique en dramatisant la situation en matière de gestion de l’actuelle crise sanitaire du Covid 19. Les internautes dont ceux activant avec un esprit responsable exigent des statistiques officielles avec des précisions utiles. À titre comparatif, notons que la wilaya limitrophe d’Oum El Bouaghi, se singularise par la transparence en donnant en temps réel avec des détails précis, des informations régulières et des statistiques officielles sur le coronavirus, ce qui élimine ou du moins diminue considérablement les effets négatifs des Fake News.

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85