Cédés à 80 DA dans une pharmacie à Batna

Des masques chirurgicaux d’origine inconnue

14 Avr 2020
525 fois

Exploitant des informations qui leur sont parvenues, des éléments de la brigade de la gendarmerie nationale de Batna Nord, ont ouvert une enquête sur la vente de masques chirurgicaux d’origine inconnue au niveau d’une pharmacie. Après identifications, exploration des lieux et investigations, une perquisition a été effectuée avant-hier au niveau de la pharmacie ciblée par l’enquête, en présence de contrôleurs de la qualité et de la répression de la fraude, relevant de la direction du commerce de Batna. La fouille opérée, de suite, a permis de découvrir un total de 1495 masques chirurgicaux contrefaits qui étaient proposés à la vente dans la pharmacie à raison de 80 dinars l’unité et dont bon nombre auraient, déjà, été achetés par des clients. Une simple vérification et un simple contrôle visuel du produit du produit a permis de faire ressortir que le lot de masques en question n’avait aucun emballage, aucun étiquetage et ne donnait aucune information sur son origine, son numéro d‘autorisation à la vente, sa marque, son producteur, sa date de fabrication et celle de sa péremption. En somme aucune motion obligatoire de traçabilité. La pharmacienne à laquelle appartenait l’officine, a été conduite au niveau du siège de la gendarmerie nationale territorialement compétente. Interrogée sur la provenance des masques chirurgicaux, la suspecte a affirmé avoir acheté légalement les masques en question en présentant une facture et un bon d’achat en bonne et due forme. Comme elle a présenté son registre de commerce valide, l’autorisant à s’approvisionner, suivant ses moyens, en produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques à travers l’ensemble du territoire national. Un dossier judiciaire a, toutefois, été établi à son encontre pour défaut d’étiquetage et d’‘autres points ayant trait à l’inexistence de motions dévoilant les propriétés, les indications et le mode d’emploi du produit mis en vente. La mise en cause dans cette affaire, sera incessamment présentée devant le parquet de Batna pour s’expliquer sur son cas. Le tout prévu de se dérouler, une fois l’achèvement du cours de l’enquête qui devra inévitablement passer par Sétif pour identifier et auditionner en premier lieu celui qui a vendu la marchandise à la pharmacienne.

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85