Région des Aurès

9.000 personnes souffrent de troubles psychiques et psychiatriques

09 Oct 2017
96 fois

A l’instar des autres régions du pays, la wilaya de Batna célébrera demain, la journée internationale de la santé mentale avec l’organisation de plusieurs activités tournant autour de ce volet particulièrement sensible. Le thème choisi pour la célébration de la journée en question pour cette année 2017 est celui de la «  santé mentale au travail. ». L’organisation mondiale de la santé (OMS) met en évidence que la dépression et les troubles de l’anxiété sont des problèmes courants de santé mentale qui agissent sur notre capacité à travailler et sur notre productivité. Dans le monde, plus de 300 millions de personnes souffrent de dépression, la principale cause d’incapacité, selon des spécialistes avec plus de 260 millions présentant des troubles de l’anxiété et un grand nombre vivant avec les 2 pathologies. Un aperçu sur les activités des services chargés de la santé mentale, nous renseigne que le nombre de cas psychiques et psychiatriques évalué aujourd’hui dans la vaste région des Aurès et ses prolongements, à plus de 9.000, a connu un net accroissement de plus de 2.000 en l’espace de quelques années. Des intervenants dans le cadre de la santé publique, mettent en évidence le fait que les causes de l’augmentation des cas de troubles mentaux sont diverses allant des répercussions de la période noire, aux paramètres héréditaires, aux conditions sociales jusqu’aux pressions de l’entourage. Les malades mentaux inoffensifs errant à travers les diverses localités, ne dépassent pas la cinquantaine à Batna, mais ce qui est relativement touchant c’est qu’il sont exposés à des dangers mortels tel ce pauvre malade mort après avoir ingurgité une substance dangereuse ramassée  parterre. Ce qui laisse perplexe dans certains cas de malades mentaux non- agressifs, c’est le fait que leurs parents les abandonnent et ne les prennent pas en charge en matière de nourriture, d’habillement et de propreté corporelle. Si le malade est interné dans un hôpital psychiatrique, c’est un fait mais si le malade erre durant la journée et retourne à la maison pour dormir, ses proches doivent au moins faire le geste qu’il faut, de lui faire prendre une douche, de l’habiller et de lui donner à manger dignement pour atténuer au moins sa terrible souffrance et le sortir l’espace d’un instant du cercle étouffant où il tourne, sans cesse, en rond. Le centre psychiatrique d’El Maadher, localité située non loin de Batna-ville, prend en charge en permanence 170 personnes, accueille des malades psychiques provenant de 9 wilayas pour une durée limitée à quelques jours avant de procéder à leurs transferts respectifs vers d’autres établissements spécialisés. En effet, tout malade mental fortement dépressif et laissant apparaître des signes agressifs et dont l’état ne s’améliore pas en quelques semaines, est transféré vers l’établissement psychiatrique spécialisé de Oued El Athmania. La prise en charge stabilisatrice des citoyens dans le cadre de la santé mentale, est assurée à divers niveaux avec une intervention directe d’une commission de wilaya, qui active en parallèle avec 21 commissions de daïra.

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85