Périmètre irrigué de Chemora

Mise en exploitation de la 1ère tranche

31 Aoû 2017
202 fois

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a effectué lundi une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Batna.
Il a entre autres donné le feu vert pour la mise en exploitation initiale de la 1ère tranche (1698 hectares) du périmètre irrigué de Chemora ( 57 km au nord-est de Batna) qui s’étale sur une superficie de  7.287 hectares  et le reste de cette tranche sera opérationnel ‘’avant la fin de l’année en cours’’, soulignant que l’exploitation d’un seul hectare de ce périmètre permet d’assurer trois postes d’emploi dont un permanent. Le ministre des Ressources en eau a indiqué que la wilaya de Batna était ‘’chanceuse’’ de bénéficier de cet important projet d’autant plus qu’il fait partie du grand système hydraulique du barrage de Beni Haroun de la wilaya de Mila ,qui constitue ‘’un des plus importants projets du Plan national d’irrigation. Dans le même prolongement, M. Necib a procédé au lancement du projet de renfoncement en eau potable de plusieurs communes comme il a donné  des instructions sur le renforcement des moyens humains et matériels pour la concrétisation des chantiers de projets structurants. Il  a également  insisté sur la sécurisation en eau de la ville de Batna. Le ministre a tenu mettre en évidence que le rôle du Barrage de Beni Haroun qui devra progressivement être exploité à titre optimal, pour couvrir les besoins   en eau domestique et agricole de populations entières. La visite ministérielle intervient à un moment où une crie de l’eau est vécue dans la région des 1Aurès à cause de la sécheresse, la montée du sel, l’assèchement de points d’eau, la chute du niveau de la nappe phréatique et d’autres facteurs. Cet état de fait a suscité à maintes reprises le mécontentement des habitants de plusieurs localités éprouvant des problèmes à avoir accès l’eau potable comme il a provoqué une grande inquiétude chez les agriculteurs qui se sont retrouvés face à d’énormes difficultés à irriguer leurs champs et leurs vergers. Selon les officiels, les choses devront, donc, s’améliorer davantage, avec l’arrivée avec de plus importants flots d’eau de l’immense barrage de Beni Haroun vers le seul barrage dont dispose la wilaya de Batna à savoir Lemdouar d’une capacité de 67 millions de mètres cubes. Trois (03) couloirs ont été construits il y a quelques temps de cela, pour acheminer l’eau potable à parti du barrage de Koudiet Lemdouar vers les principaux centres urbains de la région des Aurès et ses prolongements. Un N°4  destiné, selon les plans établis assurer de l’eau potable d’une part aux localités de  Chemora, Timgad, Oued Taga et Ouyoune El-Assafir et de l’autre à la vallée d’Oued Abdi et quelques communes de la région montagneuse des Aurès.

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85