Pénurie de médicaments

Atteints de tuberculose, ils en pâtissent…

08 Mai 2013
607 fois

Les malades atteints de la tuberculose se plaignent du manque de médicaments pour le traitement de leur maladie et demandent une intervention des autorités locales pour leur permettre de se soigner normalement et sans pression. La rareté de médicaments de ce type porte préjudice dans la mesure où toute rupture à des incidences négatives sur la santé des malades qui doivent prendre régulièrement leurs doses pour ne pas être exposés au phénomène de rechute. Selon des sources crédibles, les malades en question ne trouvent les médicaments qu’ils cherchent ni au niveau des pharmacies, ni au niveau des structures de la santé. Ce qui leur cause de grands problèmes et des contraintes difficiles à supporter. Aucune réponse convaincante ne leur a été fournie au sujet de ce manque de médicaments par les divers intervenants qu’ils ont sollicités. Certains pharmaciens leur ont fait savoir que c’est l’organisme chargé de la distribution qui ne leur livre pas les médicaments de traitement de la tuberculose, d’une façon régulière. En cette année 2013 comme par le passé, la tuberculose demeure l’une des premières pathologies dans la wilaya de Batna. Elle trouve attache dans les foyers mal éclairés où la malnutrition, la promiscuité et l’insalubrité, sont vécues au quotidien. Le nombre des cas enregistrés chaque année tourne autour de 400 et rien ne semble indiquer que dans le futur, il va baisser. Ce sont surtout les quartiers périphériques de Batna-ville qui sont les plus touchés par cette maladie de la pauvreté mal acceptée pour une multitude de raisons, allant des efforts consentis pour le développement social jusqu’aux sommes faramineuses investies pour permettre la protection sanitaire de la population. C’est surtout au cours de la saison hivernale que les choses se compliquent avec l’émergence d’éventuels nouveaux cas. Des professionnels dans le domaine de la santé expliquent, que la persistance de ce fléau a pour origine l’échec de traitement qui apparaît, donc, comme un spectre et dénote qu’il y a des défaillances dans la lutte contre cette pathologie. Et  l’une des plus préjudiciables des ces points noirs est justement cette pénurie  de médicaments que dénoncent énergiquement les malades atteints de la tuberculose dans la wilaya de Batna.

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85