Trafic de conteneurs

Plusieurs cadres des douanes, dont Hamel Belkhir, devant la justice

26 Nov 2020
998 fois

Après deux reports, à la demande de la défense, le procès de l’affaire d’importation de conteneurs d’articles sportifs contrefaits, dans laquelle plusieurs cadres des douanes algériennes, dont l’ex-directeur régional d’Annaba, Belkhir Hamel, sont impliqués, s’ouvrira aujourd’hui, jeudi, devant le tribunal d’Annaba, apprend-on de source judiciaire .Cette affaire  avait éclaté au lendemain de la découverte par un agent des douanes de 39 caissons suspects, qui ont finalement été saisis, malgré les pressions exercées sur ce douanier. La genèse de cette affaire, qui a éclaboussé le port marchand d’Annaba, remonte à la fin du mois de janvier 2018, lorsque le directeur régional des douanes a procédé à la suspension de cet agent, dont le seul tort a été de contribuer à la saisie de ces containeurs de produits de contrefaçon. Pour mieux comprendre cette affaire il faut remonter plus précisément au 22/08/2017, lorsque roulant à bord d’un véhicule de service, les agents de la brigade mobile étaient ce jour-là en mission de travail à l’intérieur du port. Ils avaient repéré un groupe de personnes, des transporteurs en l’occurrence, qui étaient en train d’ôter les scellés internationaux, apposés sur des containers. A la suite de quoi les douaniers avaient décidé de confisquer les documents auprès de 3 chauffeurs. Le quatrième a refusé de se soumettre à l’ordre des douaniers et a quitté en trombe les lieux, avant d’être interpellé, quelques minutes plus tard, à la sortie Est du port, du côté de la cité Seybouse. Une heure après le déclenchement de cette opération de contrôle, un inspecteur de la brigade accompagné du directeur régional par intérim est intervenu pour faire savoir aux agents que ces containers appartenaient à des personnes « hauts placés » et les informer que le directeur régional en personne leur ordonne de restituer les documents aux chauffeurs et de libérer les camions. Ainsi, et malgré les réserves formulées par les douaniers, les 3 chauffeurs de camion avaient quitté le port sans même prendre la peine de récupérer les documents saisis, à savoir les permis de conduire et documents de transit. Quant au dernier container, il avait été maintenu sous haute surveillance sur les lieux, jusqu’au lendemain. Malgré les intimidations et la pression dont il avait fait l’objet, le douanier en question n’avait pas lâché prise et avait réussi à obtenir une autorisation de fouille de l’inspection divisionnaire de la wilaya d’Annaba. La fouille minutieuse faite de ce conteneur avait permis de découvrir plus de 20 000 paires de baskets de grande marque, d’imitation importée de Chine.  L’importateur avait été fortement pénalisé pour la circonstance.  L’agent auteur de cette saisie avait été quelques jours plus tard, muté pour occuper le poste de gardien au niveau de l’entrée principale de la subdivision. Mieux encore, il allait être suspendu quelques semaines plus tard. C’est ainsi qu’une enquête avait été diligentée sur injonction de la justice.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85