Le cours de la Révolution

La fierté des Annabis  

27 Mai 2018
2693 fois

« L’espace réservé aux amoureux de la promenade sur le cours de la Révolution s’est rétréci comme une peau de chagrin depuis que certains kiosquiers ont fait des extensions de leurs terrasses », a fait savoir un ancien avocat connu sur la place annabie. Comble de l’ironie, a-t-il poursuivi, les propriétaires de ces kiosques ne servent que les glaces aux clients pendant l’été. « Je me rappelle durans une soirée d’été, un monsieur d’un certain âge vivant à l’étranger accompagne de sa femme et de ses enfants a été contraint lui et sa petite famille de quitter la table puisqu’il avait envie de prendre un café, chose que le kiosque ne sert pas pendant cette période estivale», a-t-il encore ajouté.  Et cette façon de faire ne se passe que dans notre pays où le client n’est plus roi. Comme on dit «A prendre ou à laisser». Alors que dans tous les pays du monde, le client est maître de ses choix. On ne lui impose rien du tout. Pour ce qui est de l’espace réservé à la promenade, les gens préfèrent s’asseoir sur les bancs publics dont quelques uns ont été intégrés par certains kiosquiers à leur espace. Par ailleurs, le cours de la Révolution, cette célèbre place publique unique en son genre en Algérie et très fréquentée aussi bien par les Annabis que par les touristes nationaux et étrangers risque de devenir une place quelconque si elle n’est pas bien entretenue en ce qui concerne ses espaces verts, les travaux d’élagage de ses arbres, l’éclairage public qui laisse à désirer et surtout le mauvais état du carrelage. « Il faut que le promeneur d’où qu’il vienne, retrouve la  splendeur qui régnait jadis sur le cours de la Révolution, du temps du café de la Paix, le Sélect, l’Hôtel d’Orient, le Maxéville, Le Maghreb où le client était roi et prenait ce qu’il désirait sans qu’on lui impose quoi que ce soit », a déclaré le camarde de l’avocat qui participait à cette discussion engagée à bâtons rompus.

Nejmedine Zéroug

Dernière modification le samedi, 26 mai 2018 18:27
Évaluer cet élément
(6 Votes)
Plus dans cette catégorie : « L’opération sera lancée demain

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85