Réunion de la plénière du Conseil de la nation

Une formalité pour confirmer Salah Goudjil

24 Fév 2021
215 fois

Les membres du Conseil de la nation sont appelés à se réunir ce matin en session plénière extraordinaire pour confirmer   Salah Goudjil comme président de l’institution, un poste qu’il occupe à titre intérimaire depuis 22 mois. L’ancien ministre des Transports de Chadli Bendjedid et cacique du FLN a été désigné, en sa qualité de doyen des sénateurs, pour succéder à Abdelkader Bensalah, nommé président de la République par intérim, après la démission de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika. La convocation des sénateurs pour la plénière revêt plutôt les allures d’une pure formalité au cours de laquelle ils doivent plébisciter par un vote à main levée, Salah Goudjil, seul candidat pour diriger en tant que président de plein exercice le Haute chambre du parlement. En fait, tout était tranché dimanche passé, quand le bureau du Conseil de la nation s’est réuni en présence des trois chefs des groupes parlementaires, qui, nous a-t-on expliqué, « ont été sensibles aux arguments des hautes autorités pour élire Salah Goudjil qui, en plus d’être un Moudjahid, connait bien le fonctionnement de l’institution. Le président Tebboune en personne aurait donné des coups de fil aux trois chefs des groupes parlementaires pour les « sensibiliser, en raison de la conjoncture particulière (dissolution de l’APN) » de faire en sorte que le plébiscite de Salah Goudjil ne rencontre pas d’opposition. Avec l’élection de Salah Goudjil, il sera au moins mis fin à une situation de non –droit qui caractérise le fonctionnement de cette institution qui devait, selon son règlement intérieur choisir le successeur de Bensalah dans les quarante jours qui ont suivi son départ. Plusieurs tentatives, appuyées par des pétitions ont été lancées pour organiser cette élection qui a buté sur le refus de Salah Goudjil, accusé alors de s’accrocher au poste, avec le soutien tacite du président Tebboune. Abdelwahab Benzaim, sénateur du FLN qui incarne la nouvelle génération, s’est démené avec l’appui de certains de ses collègues à pousser Salah Goudjil à organiser les élections. Vainement. Les choses auraient pu rester en l’état, c'est-à-dire l’intérim, mais la dissolution de l’APN a radicalement changé la donne et place le Conseil de la Nation en première ligne et donc la nécessité de confirmer le président pour lui permettre d’exercer la plénitude des fonctions, alors que celles d’un intérimaire sont limitées. Si du côté du pouvoir, la chose est déjà entendue, sur les réseaux sociaux l’élection annoncée de Salah Goudjil a donné lieu à une profusion de sarcasmes, compte tenu de l’âge de l’homme qui vient de fêter ses 91 piges

H.Khellifi.

Dernière modification le mardi, 23 février 2021 21:03
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85