Crise politique

Le FFS insiste sur « une approche consensuelle »

24 Fév 2021
276 fois

Au lendemain de la célébration de l’an 2 du Hirak et une semaine après avoir rencontré le chef de l’Etat, la direction du FFS a réitéré ses principales propositions de sortie de crise. Dans un communiqué de l’instance présidentielle, le FFS rappelle « son attachement à une sortie de crise basée sur un dialogue responsable ». Partant du principe « qu’aucun dénouement de cette crise multiforme n’est envisageable et encore moins viable, dans un contexte exacerbé par la répression policière et judiciaire, le chaos économique et l’exclusion », le FFS a engagé « une dynamique de concertations et d’échanges avec des partis politiques, des acteurs sociaux, des personnalités nationales et des organisations syndicales. Ces consultations visent à créer un climat de confiance favorable à des approches consensuelles et convergentes de sortie de crise », rappelle le document de l’instance présidentielle du FFS. Faisant remarquer que face à la revendication populaire, le pouvoir répond par « le renforcement du dispositif répressif, l’instrumentalisation de certains médias et le rejet systématique de toutes les initiatives politiques de sortie de crise », le FFS considère que « le contexte politique national actuel ne peut plus supporter d’autres dérives autoritaires et d’autres échecs ». « Notre pays et notre peuple méritent de prétendre légitimement, à un destin politique et socio-économique stable et prospère », indique le document. Pour sortir de la crise et considérant que « le contexte politique national actuel ne peut plus supporter d’autres dérives autoritaires et d’autres échecs », l’instance présidentielle du FFS rappelle qu’il a engagé « une dynamique de concertations et d’échanges avec des partis politiques, des acteurs sociaux, des personnalités nationales et des organisations syndicales afin de « créer un climat de confiance favorable à des approches consensuelles et convergentes de sortie de crise ». Rendant hommage au mouvement populaire, la direction du FFS, qui a subi des critiques acerbes après sa rencontre avec le chef de l’Etat la semaine dernière, rappelle que cette mobilisation citoyenne de nos compatriotes, «a eu le grand mérite de montrer et de dénoncer ouvertement le caractère autoritaire du régime, la nécessité de changer radicalement le système de gouvernance qui a échoué à sortir le pays de la crise politique, économique, sociale et sanitaire porteuse de tous les dangers, et surtout d’exprimer les voies et moyens de sortie de cette crise en restituant le pouvoir au peuple souverain ». Une nouvelle fois, le FFS « somme les tenants du pouvoir à s’engager sérieusement, pour l’intérêt suprême de la Nation, dans un élan patriotique de changement pacifique de l’ordre établi. Cet engagement devra être illustré par une volonté politique de créer un climat de détente et de confiance en faveur de ce changement », conclut le communiqué.

Akli Ouali

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85