75 000 citoyens ont reçu la 1ère dose

La campagne de vaccination piétine

24 Fév 2021
454 fois

La campagne de vaccination en Algérie ne fait plus l’actualité. L’opération se déroule dans l’anonymat le plus total. Les projecteurs qui avaient été braqués sur son lancement, il y’a 24 jours, se sont éteints, et les 100 000 doses des vaccins Sputnik V et Astra Zeneca sont administrées dans un contexte de banalisation, qui ne dit pas son nom. Alors que dans de nombreux pays où l’on vaccine à tour de bras, l’opération est soutenue par de formidables campagnes médiatiques, animées par d’éminents professeurs en médecine et des figures emblématiques venus de tous les milieux, artistiques et sportifs notamment, afin d’inciter le maximum de personnes à se faire vacciner, en Algérie, le processus est relégué dans des positions incongrues. L’immunité collective, on n’en parle plus depuis quelque temps déjà. Du ministre de la Santé aux professeurs qui intervenaient souvent dans les médias pour lancer des mises en garde, tout le monde est dans l’expectative, en attente des prochaines livraisons de vaccins prévues pour la fin du mois de février. Dans les milieux populaires, les mesures de distanciation sociale font désormais partie d’un passé révolu, et le port du masque de protection est en train de perdre du terrain. Et pourtant le pays continue de recenser ses cas de contaminations et ses décès. Selon le nouveau bilan communiqué hier par le porte-parole du comité scientifique, l’Algérie a enregistré 185 cas confirmés de coronavirus et 3 décès durant les dernières 24 heures. Le bilan détaillé de la veille a fait état de 14 contaminations à Biskra et à Béjaïa, et 9 à Batna, en ce qui concerne les wilayas de l’Est. Cette légère hausse des contaminations coïncide avec la levée des contraintes sur certains commerces, comme les cafés et les restaurants où aucune mesure barrière n’est respectée. Une situation qui contraste fortement avec les recommandations des médecins. Les Algériens ont tendance à oublier que le virus n’est pas seulement présent, mais que ses variants qui se multiplient presque à vue d’œil se sont déjà propagés dans plus de 70 pays. Pour revenir à la campagne de vaccination, et selon des statistiques élaborées par des sites spécialisés étrangers, 75 000 algériens ont reçu la première dose, dans l’attente de la réception d’autres lots de vaccins. A titre de comparaison, le Maroc a vacciné plus de 2 millions de ses citoyens, alors que l’Afrique du Sud, pays touché de plein fouet par l’épidémie n’a pas encore dépassé le seuil de 30 000 vaccinés. L’opération va-t-elle redémarrer après l’acquisition de nouveaux stocks de vaccins ? On l’espère, mais pour le moment elle piétine.

Mohamed Mebarki

Dernière modification le mardi, 23 février 2021 21:02
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85