Dans sa rencontre avec la presse

Un Tebboune rassurant et offensif

02 Avr 2020
503 fois

Le président de la République s’est laissé convaincre par ses conseillers d’opter, non pas pour une adresse à la Nation, pour le format d’une rencontre avec des représentants de la presse, triés sur le volet, soit dit en passant, pour informer sur la situation du pays confronté à la crise sanitaire du Coronavirus. La nouvelle sortie du Président intervient au moment où l’angoisse des citoyens est montée tant par rapport à la véracité des chiffres sur l’ampleur de la pandémie que par rapport aux capacités de l’Etat d’y faire face, en écho à ce flot de fake news à flux tendu sur les réseaux sociaux. A la fois rassurant par rapport aux moyens de l’Etat mais aussi offensif, quand il s’agit de répondre à ceux qu’il accusent d’orchestrer « une offensive » contre l’Algérie et l’institution militaire, le chef de l’Etat a voulu donner cette impression d’être un chef de guerre en premier de cordée. D’emblée, Abdelmadjid Tebboune s’est montré vent debout contre les nombreuses voix qui se sont élevées ces derniers jours pour accuser l’Etat d’avoir été long à la détente et d’avoir eu un « retard à l’allumage » « Faux », réplique le chef de l’Etat qui est partie dans une longue litanie de mesures préventives prises pendant, dit-il un brin ironique que « des pays européens regardaient la début de la pandémie en Chine comme quelque chose de lointain » « Nous avons été les premiers à rapatrier nos compatriotes de la ville de Wuhan dans un vol spécial, nous avons aussi été parmi les premiers à suspendre les activités culturelles , sportives et économiques et nous avons aussi été parmi les premiers Etats à fermer les établissements scolaires et universitaires », égrène-t-il S’agissant du dispositif de prévention, le Président a expliqué que sa mise en place a été graduelle, passant de « la distanciation sociale » et des gestes- barrières pour enfin aboutir à la mesure de confinement dans la wilaya de Blida , épicentre de la pandémie en Algérie et 8 autres wilayas. Au vu du tableau épidémiologique à l’échelle du pays, le Président estime qu’il n’y a pas lieu de durcir le confinement en encore moins de l’élargir à d’autres wilayas, d’autant plus que dans la plupart d’entre elles le nombre de cas positifs sont insignifiants, pour le moment. En revanche, le président Tebboune, et c’est quelque chose qui est revenue comme un leitmotiv dans son discours, a déploré le manque de discipline des citoyens par rapport à l’obligation des mesures de prévention. « Le coronavirus n’a pas de pied pour aller vers les citoyens, c’est eux qui vont vers lui à travers leurs attitudes désinvoltes et inconscientes, mettant en danger leur vie, celle de leurs parents, de leurs enfants , de leurs épouses » Face à ce constat de défaillance, le président Tebboune sonne l’indulgence contre les récalcitrants, avertissant que les forces de sécurité et la Justice agiront contre ces citoyens indisciplinés pour mise en danger d’autrui » Au sujet des chiffres e la pandémie, le président Tebboune a tenté de convaincre de la bonne foi de la communication officielle, expliquant que « l’Etat n’a aucun intérêt à dissimuler les chiffres, à les minimiser, il n’est en rien responsable de ce qui arrive », dit-il fataliste. « Les chiffres qu’on donne sont bien ceux de la commission de suivi qui est composée de médecins de niveau internationale, vous voyez ces experts mentir pour mettre en doute leur réputation » interroge-t-il. Au sujet des moyens de l’Etat à faire face à la situation, tant au plan médical que alimentaire, le président Tebboune a réitéré à maintes fois ses assurances rappelant que « l’Algérie à une réserve de change de 60 milliards de dollars ». Maitrise de la situation au plan sanitaire et disponibilité des moyens financiers, deux mots que le Président oppose comme arguments d’autorités contre ceux qu’ils soupçonnent d’être derrière une « offensive » contre l’Algérie.

H.Khellifi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85