Hydrocarbures 

Quand Total fait chanter l’Algérie !

17 Avr 2018
144 fois

Le ministre de l’Energie, Abdelmoumene Ould Kadour, devrait rencontrer, hier à Oran, les responsables du groupe français Total et leurs homologues espagnols de Cepsa afin de trouver une issue au litige opposant la Sonatrach à ces deux sociétés internationales et ce, au sujet du périmètre gazier de Timimoune. Selon le site E-bourse qui rapporte l’information, « les groupes Total et Cepsa demandent la conversion de leur contrat vers le régime de la loi 13-01 pour bénéficier de plus d’avantages ». Pour rappel, Total et Cepsa avaient décroché celui de Timimoun, Engie (ex-GDF) avait remporté le périmètre de Touat et Repsol-Cepsa avait obtenu le contrat de Reggane-Nord. « Le contrat de Timimoune, approuvé par le décret présidentiel n°02-397 du 25 novembre 2002 est signé sous le régime du partage de la production dans le cadre de la loi 86-14, et sa conversion vers le nouveau régime, permettra aux deux groupes d’élargir l’exploitation aux réserves de gaz de schiste que recèlent les gisements sans aucune contrepartie. Dans le cas contraire, Total cessera ses activité d’installation de la station de Timimoune », précise la même source. En 2014, révèle E-bourse, une décision a été prise par l’agence El Naft en faveur du groupe Total et Cepsa. Elle porte sur la rédaction d’un nouveau contrat soumis à l’approbation du Conseil des ministres. « Le même jour de la prise de cette décision, Sonatrach a reçu un courrier de la part de Total arguant le peu de rentabilité du projet par rapport aux objectifs fixés en 2009 pour son développement ». Un courrier dans lequel est en outre précisé que « la rentabilité «full cycle» pour Total et Cepsa est inférieure à 2% pour un prix de 100 dollar le baril, et même négative au cas où le prix du pétrole chute à 80 dollars », rapporte encore la même source.Après le départ de Youcef Yousfi de la tête du ministère de l’Energie en 2015, « le projet allait connaitre de nouveaux rebondissements et des discussions autour de la conversion vont connaître de nouveaux tiraillements ». Toujours selon E-bourse, Total a bénéficié de l’appui de M. Yousfi qui « pensait que le retrait de Total signifierait un échec de la politique du pays en matière d’hydrocarbures. Ce dernier est resté inactif devant les plaintes de Sonatrach. » Le dossier est entre les mains d’Ouled Kadour qui tentera de résoudre ce conflit sans que l’on sache encore à quel prix.                    

      RC/Ag

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85