Il concerne 24 wilayas qui manquent d’eau

Le plan anti-soif de Hocine Necib

19 Fév 2018
307 fois

Le ministre des Ressources en eaux, Hocine Necib, a assuré que les épisodes de rareté de l’eau vécus l’été dernier par les populations de certaines wilayas, ne vont pas se reproduire cette année. S’exprimant hier sur les ondes de la chaîne III de la radio algérienne, le ministre a fait état d’une série de projets qui visent à mobiliser de nouvelles ressources en eaux pour combler les déficits enregistrés dans 24 wilayas qui sont situées aussi bien à l’Est qu’au Centre du pays. Hocine Necib a affirmé que le secteur des Ressources en eau  fait partie des trois priorités nationales aux côtés de la Santé et de l’Education. Ce qui fait qu’il bénéficie de ressources financières nécessaires pour la concrétisation du plan « anti-soif » qui vise à renforcer les capacités de stockage par la mobilisation de toutes les ressources en eaux conventionnelles. Hocine Necib a fait état du dégel des opérations d’assainissement d’un montant de 84 milliards de dinars, ce qui a porté à 280 milliards de dinars le plan de charge de son secteur pour 2018. M. Necib a souligné que la stratégie de son secteur pour sécuriser l’alimentation en eau potable du pays repose sur « le principe de la diversification de la ressource en mobilisant toutes les ressources conventionnelles et non conventionnelles ». L’effort va continuer dans la captation des eaux par les barrages, l’extraction des eaux souterraines et l’exploitation de la grande réserve d’eau constituée par le système aquifère du Sahara septentrional. Aussi, Hocine Necib a assuré que l’effort de son département va également au dessalement de l’eau de mer, une « option salutaire », selon lui pour certaines zones comme le Centre Ouest et l’Ouest du pays. Selon lui, la station de dessalement en construction à Zéralda va sécuriser l’alimentation en eau potable de la capitale mais aussi de Blida. L’interconnexion des barrages avec les stations de dessalement figure dans la stratégie du secteur pour assurer la sécurisation de l’alimentation en eau. Un projet est déjà en cours. Il s’agit de celui de la station de dessalement d’El-Tarf, à l’Est du pays, qui permettra de sécuriser, grâce à un excédent de 150 millions de m3, l’alimentation en eau potable des wilayas de Tébessa et de Souk Ahras qui connaissent un déficit structurel. A cet effort de mobilisation s’ajoutera un plan de lutte contre la déperdition de cette ressource de plus en plus précieuse dans un pays semi aride. Le ministre a qualifié d’énormes les pertes d’eaux dans des canalisations défectueuses. « Nous sommes dans un pays qui n’est pas riche en eau, donc l’économie de l’eau doit être de mise à tous les niveaux », a précisé le ministre, selon lequel les fuites d’eau « est un grand chantier du secteur et son règlement est l’une de nos grandes priorités ». « Nous sommes en train de rénover et de réhabiliter les réseaux d’assainissement des différentes villes. Notre rythme de réalisation est d’environ 1.500 km par an, mais notre ambition c’est d’atteindre un rythme de réalisation de 2.000 km/an. Avec cette cadence, nous allons pouvoir réduire les fuites d’eau à un niveau inférieur à 20% en 2030, peut-être même à 18% », a-t-il affirmé, estimant que même dans les pays développés il y a une moyenne de déperditions d’eau  de 12 à 15%.

Yanis.Belmadi

Dernière modification le dimanche, 18 février 2018 20:36
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85