Reprise des cours à Tizi-Ouzou

Délivrance des élèves et de leurs parents

13 Jan 2018
175 fois

La reprise des cours dans les établissements scolaires, notamment ceux du secondaire, affectés par la grève enclenchée fin novembre dernier par le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE), a eu lieu aujourd’hui comme prévu, a-t-on constaté. Ce retour aux bancs des écoles a été fortement salué par les élèves et  leurs parents qui ont exprimé leur «soulagement» quant à la fin de cette grève qui laissait planer le spectre d’une année blanche. Un arrêt des cours qui a particulièrement affecté les élèves en classes d’examens notamment ceux de la terminale qui préparent le Bac, selon les propos recueillis auprès de certains d’entre eux rencontrés au chef-lieu de wilaya. Abordés à la sortie des classes à midi, des élèves des lycées El Khensa et colonel Amirouche ont indiqué qu’ils avaient rejoint leurs classes dans la matinée avec «beaucoup d’enthousiasme», impatients de retrouver leurs enseignants et de reprendre les cours afin qu’ensemble ils puissent se mettre au travail et rattraper le temps perdu du fait de la grève . Lydia, qui prépare son Bac cette année et a suivi le mouvement de grève depuis le début en participant aux réunions et autres actions de parents d’élèves pour demander un dénouement rapide du conflit qui avait opposé le CNAPESTE à la direction de l’Education suite à l’agression présumée d’une enseignante par un agent de police en présence de deux responsables de cette institution, a souligné que la fin de cette grève lui permet de se préparer «sereinement» pour les prochaines épreuves, chose qu’elle ne pouvait pas faire avant, selon elle.»J’ai essayé d’étudier à la maison, je me suis débrouillée des cours pour me préparer, mais c’était sans grande motivation car comme il s’agissait d’une grève illimitée, je ne savais pas combien elle allait durer», a-t-elle dit.  Du même avis, ses deux copines, Dyhia et Yasmine, ont ajouté que cette reprise est intervenue à temps et même si elle est difficile après tant d’absence. Islam, Kamélia et Jugurtha ont avoué, pour leur part, être soulagés mais aussi un peu déboussolés par cette reprise après un arrêt des cours qui a débuté fin novembre dernier. «Nous avions pris d’autres habitudes : rester à la maison lorsqu’il pleut, se balader en ville quand il fait beau, profiter du soleil et rencontrer les copains», ont-ils confié. Des parents d’élèves qui ont participé comme médiateurs au règlement du conflit CNAPESTE-DE, et qui ont à maintes reprises appelé à la préservation de la scolarité de leurs enfants, ont, eux aussi, exprimer leur joie suite à la reprise des cours. «C’est un beau cadeau qui nous a été fait la veille de la célébration du nouvel an Amazigh, que nous allons célébrer doublement, d’abord parce-ce qu’il est décrété fête nationale officielle et parce que nous n’avons pas à nous préoccuper de la scolarité de nos enfants», ont indiqué des parents rencontrés devant le siège de la direction de l’Education.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85