Attributions de logements sociaux

Retour aux commissions de daïras

13 Jan 2018
160 fois

Le ministre de l’Habitat rencontrera aujourd’hui les maîtres-d ‘œuvre concernés par la réalisation des différentes formules de  logements, particulièrement le Logement public locatif (LPL). Abdelwahid Temmar compte saisir cette opportunité  pour mieux connaître les causes et les contraintes à l’origine des retards enregistrés dans la réalisation de certains projets. Il va sans dire qu’à l’issue de la rencontre et sur la base d’un diagnostic approfondi, le ministre va prendre les décisions appropriées à chaque cas. Cela dépendra de la nature des défaillances. « Plusieurs décisions seront prises à l’encontre de ces entreprises, allant de la résiliation des contrats et mise en demeure à la relance de certains projets », a indiqué le ministre en  réponse aux préoccupations des députés lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale consacrée aux questions orales. La formule LPL enregistre des retards de réalisation dans 18 wilayas, a reconnu Abdelwahid Temmar, en relevant que des réunions seront tenues à cet effet avec les maitres-d’œuvres et les responsables locaux. Financée entièrement sur le trésor de l’Etat, la formule LPL (sociale) a bénéficié depuis 1999 d’un budget de 43 milliards USD et a permis de loger 1.141.113 familles, a rappelé le ministre.  Quelque 396.168 familles devraient être logées, dans le cadre du programme tracé jusqu’à 2019, tandis que le nombre de demandes introduites au niveau des communes s’est élevé jusqu’à 2015, à 330.000 demandes. C’est donc dans le but de faire face à cette pression qu’il a fait état de plusieurs mesures prises par son département, pour accélérer le rythme de réalisation et livrer les logements dans les plus brefs délais, ajoutant que c’est là, la priorité du ministère ». L’inscription à cette formule été close depuis 2015 pour alléger la pression sur le Trésor public en raison des conditions financières que connaît le pays, a-t-il ajouté. Concernant la proposition relative à l’amendement du décret exécutif n 08-142 du 11 mai 2008, fixant les règles pour l’octroi du Logement public locatif (LPL), le ministre a affirmé que le décret actuellement amendé est en phase de signature et qu’à travers lequel il sera décidé de l’organisme qui présidera la commission chargée de l’étude des dossiers. Abdelwahid Temmar a précisé que la présidence de la commission par le président de l’APC était une procédure en vigueur par le passé, mais elle a connu des lacunes engendrant un cumul de dossiers non étudiés par les commissions de la commune, d’où  la décision du retour aux commissions de Daïra ; mais  l’avis du président de la commune est essentiel car il constitue la base sur laquelle reposent les décisions de la Commission La commission de Daïra est composée de différents services tels que l’Action sociale, la Protection civile, l’Office public de gestion et de promotion immobilière (OPGI), la Caisse nationale du logement (CNL), le président de la commune ? et le  président de Daïra en tant que président de la Commission. Le président de la commune s’acquitte d’un rôle essentiel au sein de la Commission à travers les visites sur le terrain pour s’enquérir de la situation des demandeurs de logement, les enquêtes de vérification et l’élaboration des dossiers. Le décret en question donne au citoyen le droit d’introduire un recours concernant les décisions de la Commission présidée par le wali, lui offrant ainsi une deuxième opportunité pour l’étude de son dossier et lever toute éventuelle injustice à son encontre. Quant à la demande de plafonner le revenu du ménage à 45.000 DA pour les demandeurs du logement social, le ministre a exprimé un refus catégorique, tout en rappelant l’existence d’autres formules adaptées aux différents niveaux de revenus du citoyen.

Mohamed M

Dernière modification le vendredi, 12 janvier 2018 19:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85