Promotions aux postes supérieurs

Les femmes prennent du galon

16 Juil 2017
405 fois

Le vaste mouvement qui a touché le week-end dernier le corps des walis a apporté son lot de promotions et de distinctions aux femmes. En effet, trois femmes ont été promues walis à part entière dans des wilayas plus ou moins réputées difficiles et dont la maitrise nécessite une poigne de fer. Mme Boulahia Assia a été nommée à la tête de la wilaya d’Illizi, une vaste région qui partage des centaines de kilomètres de frontières avec la Libye, un pays en proie à une guerre civile qui fait rage depuis plus de quatre ans. Elle aura à gérer le dossier sensible lié au trafic en tous genres et aux réseaux criminels écumant la région. Une mission extrêmement délicate qu’il n’aurait jamais venu à l’esprit qu’un jour, elle sera confiée à une femme. Aujourd’hui, c’est chose faite. Mme Ouinez Labiba a été placée à la tête de la wilaya d’Aïn Temouchent où elle est appelée à faire autant, sinon mieux que Mme Nouria Yamina Zerhouni qui l’avait devancée dans ce poste. Aïn Temouchent est considérée à juste titre comme l’une des wilayas les plus prometteuses sur le plan touristique, mais aussi sur le plan agricole. Mme Brahimi Nacéra a été nommée wali à Relizane qui connait une dynamique de développement assez exceptionnelle avec l’implantation future du constructeur automobile allemand Volkswagen. Mme Zibouche Fatiha a été désignée wali déléguée à Bouzaréah (Alger). Le 5 juillet dernier, Mme Boudouani Fatiha est devenue la première femme à arborer le grade de général-major de l’ANP. Cette institution foncièrement républicaine qui a fait de la promotion de la femme un des segments les plus importants de sa gestion des ressources humaines a déjà promu quatre femmes au grade de général, faisant de l’Algérie, un pays d’avant-garde au niveau du monde arabe, en ce qui concerne l’accession des femmes aux postes supérieurs. Cette tendance de promouvoir la femme, en lui permettant d’exprimer ses capacités intellectuelles et professionnelles au même titre que les hommes, n’est pas nouvelle. Elle avait été initiée depuis le retour progressif de la paix dans le pays, et n’a pas cessé d’être relancée à chaque fois que des nominations ou des promotions sont décidées. La nomination des femmes-walis n’a fait que confirmer une politique institutionnalisée.

M.M

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85