Constantine

La démagogie islamiste n’a pas de limites

19 Avr 2017
118 fois

Les candidats de l’alliance Mouvement pour la Société de la Paix et Front du Changement à Constantine ne reculent devant aucun subterfuge pour pousser les citoyens à aller voter le 4 mai prochain. Au chapitre de la propagande électoraliste, ils sont arrivés à dépasser l’ensemble des autres formations politiques engagées dans la course au Parlement. Parmi les promesses électorales exprimées par Mokri et Menasra à propos de la création de 2 millions de petites entreprises, les sections féminines de cette alliance sont entrées en jeu pour promettre aux femmes, un congé de maternité de 24 semaines. A Constantine où la base militante islamiste est très active depuis des années, les candidates du MSP et du FC n’hésitent pas à employer un discours démagogique, en touchant les cordes les plus sensibles d’une société paralysée par le pessimisme et le désarroi. Leur terrain de prédilection demeure bien sûr les mosquées où elles activent sans qu’aucune autorité ne leur rappelle les règles du jeu. Plusieurs mosquées sont devenues leurs chasses gardées. Les autorités le savent, mais ont tendance à laisser faire, puisque ces deux partis, qui ont adopté l’entrisme comme tactique et stratégie politique, ratissent large dans la campagne de sensibilisation pour une forte participation aux élections. Si au sommet de ces deux formations, leurs leaders n’ont pas peur du ridicule en promettant de faire de l’Algérie, dans les cinq prochaines années, la première destination touristique à l’échelle arabe, au niveau local et à Constantine plus précisément où les islamistes comptent des appuis solides, c’est le sujet de la famille et la promotion de la femme qui est utilisé afin de convaincre un électorat féminin convoité par l’ensemble des concurrents. Une des candidates de l’alliance MSP-FC a même promis la création d’une nouvelle filière universitaire relative à l’éducation et au bien-être familial ! En un mot, tous les moyens sont bons pour tenter de gagner le cœur d’un électorat réticent, quitte à s’engager dans des voies surréalistes. De tout temps, les islamistes se sont enorgueillis d’avoir procédé à l’ouverture de permanences locales destinées à leurs députés, mais aucun candidat de ce courant n’a eu le courage d’expliquer aux citoyens pourquoi ces permanences sont restées fermées 11 mois sur 12. 

M.M

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85